Pompes à chaleur

POMPES A CHALEUR

  POMPES A CHALEUR

 Qu’est ce qu’une pompe à chaleur?

On donne le nom générique de pompe à chaleur aux appareils puisant de l’énergie primaire d’un élément pour la redistribuer ailleurs. L’élément peut varier en fonction du type de pompe à chaleur : le sol, l’eau ou l’air extérieur. Le pompage se fait grâce à un circuit fermé dans lequel circule un gaz réfrigérant. L’énergie passe dans un échangeur calorifique, le gaz réfrigérant est mis sous haute pression dans un compresseur et porté à température. Le gaz chaud circule alors dans un autre échangeur calorifique interne, où l’énergie est transmise.

Une pompe à chaleur a encore l’avantage de pouvoir être inversée (pompe à chaleur réversible), ce qui lui permet de rafraîchir l’intérieur en été.

Quelles sont les différentes sortes de pompes à chaleur ?

La chaleur primaire peut provenir de plusieurs éléments : le sol, l’eau et l’air extérieur.

Une grande partie de la chaleur solaire est assimilée dans la terre. La température du sol est constante et forme une excellente base pour assurer le fonctionnement d’une pompe à chaleur, tout comme les eaux souterraines à température constante. Moins connu, mais en pleine expansion : l’usage de l’air extérieur comme source énergétique primaire pour les pompes à chaleur. Le soleil, source inépuisable d’énergie, diffuse constamment sa chaleur à l’air environnant. Cette chaleur est encore largement sous-exploitée. Les pompes à chaleur en font bon usage en la faisant transiter par un échangeur calorifique puis en la restituant ailleurs. Il s’agit dans ce cas de pompes à chaleur air/air ou air/eau.

Quels sont les avantages des pompes à chaleur air/air ou air/eau ?

L’utilisation de l’air extérieur comme source de chaleur primaire a beaucoup d’avantages. Le premier est l’aspect budgétaire : il ne faut ni sondages, ni forages coûteux. De plus, cette technologie est applicable partout. Pas besoin de vaste jardin, cette solution convient même pour les appartements. Enfin, l’air est une source d’énergie renouvelable inépuisable.

Les pompes à chaleur air/air sont réversibles de série, ce qui permet un refroidissement en été afin de procurer un confort ambiant idéal toute l’année.

Pour une application air/eau pour chauffage par le sol, celles-ci conviennent également parfaitement, puisque c’est avec les chauffages à basses températures d’eau que l’on obtient les meilleurs rendements.

Les pompes à chaleur air/air ou air/eau peuvent-elles encore produire de la chaleur par une température extérieure de -10°C ?

Même lorsque le mercure plonge sous -10°C, il subsiste encore beaucoup d’énergie dans l’air extérieur. La puissance de chauffage disponible sera bien sûr moindre, mais la puissance absorbée, ou consommée, diminuera aussi. Autrement dit: puissance et consommation seront en baisse. On tient évidemment compte de cette perte de puissance lors du dimensionnement d’une l’installation.

Grâce aux techniques de réglage modernes, aux compresseurs inverter et aux échangeurs calorifiques à haut rendement, cette perte est efficacement limitée.

L’utilisation d’une pompe à chaleur air/air ou air/eau est-elle écologique ?

Les pompes à chaleur sont désormais, de loin, un des modes de chauffage les plus écologiques qui soient. Les rejets de CO2 sont réduits dans des proportions considérables, parfois jusque 50 % par rapport aux systèmes de chauffage conventionnels à combustibles fossiles, essentiellement grâce au rendement élevé (le rapport entre la puissance fournie et la puissance absorbée) des pompes à chaleur modernes. Le fait que la fourniture d’électricité s’appuie de plus en plus sur des énergies renouvelables fait des pompes à chaleur le mode de chauffage de demain.

L’utilisation des pompes à chaleur air/air ou air/eau est-elle économique ?

L’achat d’une pompe à chaleur de ce type est généralement un peu plus coûteux que l’installation d’un système conventionnel, mais son potentiel est bien plus grand : chauffage, refroidissement, déshumidification, ventilation et épuration de l’air ambiant.

Il va sans dire que grâce à leur rendement élevé et aux prix alarmants des combustibles fossiles, il est devenu beaucoup plus intéressant d’opter pour un chauffage au moyen d’une pompe à chaleur air/air ou air/eau que pour un système classique. Or on sait d’ores et déjà que la compétitivité des combustibles fossiles n’ira pas en s’améliorant.